#20 ANS DE STACCATO : DERNIER CONCERT 2016 !

DIMANCHE 11 DECEMBRE À SAINT MARTIN DE CURTON
17H – EGLISE
Staccato et la Communauté de Communes des Côteaux et Landes de Gascogne présentent
ANONYMOUS CHOIR en concert
L'Association Staccato qui a soufflé ses 20 bougies tout au long de 2016 clôture en beauté sa programmation annuelle avec la venue d'une chorale folk américaine 100% féminine ! 
L'Anonymous Choir en provenance de Minneapolis est né durant l'hiver 2011 sur l'idée de la chanteuse/pianiste/musicienne Nona Marie Invie afin de repousser le spleen hivernal par la création d'un projet musical entièrement mené par des femmes.

La chorale est composée d'un éventail de femmes aux parcours vocaux variés, réunies par leur amour particulier pour le chant et l'expérimentation. Elles sont inspirées par les lumières de Kate Bush, Neil Young, Leonard Cohen, Joni Mitchell et Wendy Rene.

Nona chante avec sa voix transperçante, arrange les compositions et les accompagne au piano.

L'Anonymous Choir a notamment composé pour le cinéma et la danse et reprend une partie du répertoire du grand poète et musicien canadien récemment disparu Léonard Cohen.

« Dans leur interprétation d'une infinie douceur et à la scansion pleine de langueur, tout en harmonies vocales bien sûr, mais respectant une forme de minimalisme quasi religieux, l'Anonymous Choir rappelle qu'avant d'être un chanteur et un musicien, Cohen est un poète dont les mots résonnent avant tout par et pour eux mêmes. Des mots que Nona Invie & Co font vibrer avec une grâce infinie. » (Le Petit Bulletin)

Un cadeau d'éternité pour une date immanquable !

DIMANCHE 11 DECEMBRE, à partir de 17h
EGLISE DE ST MARTIN DE CURTON (47700 – 10 mns de Casteljaloux)
Tarifs : 10€ sur place – 8€ adhérent Staccato – Gratuit pour les moins de 12 ans 

#20 ANS DE STACCATO : MIOSSEC + LADYLIKE LILY À TONNEINS !

VENDREDI 9 DECEMBRE À TONNEINS
20H30 – LA MANOQUE
STACCATO présente
avec le soutien de VAL DE GARONNE AGGLOMERATION et de la COMMUNE DE TONNEINS
MIOSSEC + LADYLIKE LILY
Après y avoir reçu des groupes renommés comme Les Tambours du Bronx, les Ogres de Barback ou Massilia Sound System, Staccato signe enfin son retour à la Manoque avec la venue exceptionnelle de Christophe Miossec !
MIOSSEC:
« Je me sens comme un gamin, avec l'impression d'avoir fait mon premier disque... ». Quand Christophe Miossec évoque son nouvel album, c'est avec l'enthousiasme d'un débutant ravi de l'aubaine. Car « Mammifères » a beau être le dixième album studio du barde brestois, il est surtout l'imprévisible et fougueux résultat d'une aventure collective. Un disque conçu dans la spontanéité et l'urgence, sans calculs ni préméditation, sans tambours ni maquettes. Un disque acoustique et dynamique, à la pureté organique et à l'impérieuse puissance sonore.
L'histoire commence pourtant par un drame, le décès de l'animateur Rémy Kolpa Kopoul, un triste jour de mai 2015 à Brest. Témoin et ami, Christophe est sollicité deux jours plus tard pour participer à une soirée hommage au Jamel Comedy Club, là où celui que l'on surnommait RKK officiait chaque semaine. C'est dans ce cadre qu'il rencontre la violoniste virtuose Mirabelle Gilis et les musiciens qui l'accompagnent. Bientôt, tous se retrouvent pour des répétitions informelles, entre violon, accordéon et guitares. Christophe apporte quelques chansons, l'ensemble est cohérent, un orchestre est né. A tel point que le quatuor décide immédiatement de se lancer dans une mini tournée improvisée d'une vingtaine de dates, dans de petits lieux inattendus. Une expédition « en petit ensemble », récital intimiste et endiablé pour quatre chaises musicales et quelques centaines de spectateurs comblés, avec un Miossec qui vient à peine de terminer la tournée à guichets fermés de son album précédent, Ici Bas ici même, des Vieilles Charrues à Rock en Seine.
Un album est enregistré dans la foulée réalisé sous la houlette du producteur Antoine Gaillet (Julien Doré, M83, Herman Düne). Un disque aux mille couleurs tournoyantes, folk mondial, tango intrépide, valse tzigane, où l'on retrouve la plume singulière d'un Miossec à la tendresse mélancolique et à la pudeur lyrique. Çà et là, plane le souvenir encore vif des récents événements tragiques, entre deux professions de foi à la candeur caustique, et chroniques inspirées par divers faits de société. Autoportrait pas dupe, superbe ballade à la façon d'un Chet Baker, intime mais universelle déclaration d'amour filial et énergique cri de ralliement complètent cet album d'un Miossec à la fois familier et inédit, entre retour aux sources et bond en avant.
LADYLIKE LILY (1ère partie) :
Ladylike Lily est le projet solo à multiples facettes d’Orianne Marsilli. Portée à ses début par une envie d’épure, il faut se souvenir comment elle happait les spectateurs dans son petit monde folk à la fin des années 2000, tout juste arrivée de son Finistère natal. De cette folk minimaliste est née, un peu plus tard, une pop plus fouillée parce que les mélodies prennent aussi plaisir à se soumettre au pouvoir d'arrangement qui leur donnent une autre vie. Au printemps de l'année dernière, Christophe Miossec lui propose de jouer en première partie de ses concerts : « Il a été comme un parrain, il m'a donné de l'assurance, m'a permis de présenter mes nouvelles chansons devant un public amateur de textes. J'ai pris conscience que quand tout ce que tu dis est compris, il ne se passe plus la même chose. »
Principalement écrits en français, la jeune femme multi instrumentiste façonne en effet de nouveaux titres autour de sa voix. Une véritable mutation vers une pop qui pétille en mélodies aériennes et entêtantes.
VENDREDI 09 DECEMBRE – LA MANOQUE à TONNEINS
Entrée : 20 € sur place et en location – Gratuit moins de 12 ans
Réservations possibles sur www.fnac.com + Office de Tourisme de Marmande et Centre Culturel à Tonneins
Ouverture des portes à 20h30